Rechercher


Dossiers thématique Vente distribution

Emploi dans la grande distribution : place aux jeunes

La grande distribution est en constante évolution depuis plus de cinquante ans. Les grandes marques abandonnent peu à peu les marchés périphériques, pour réinvestir le centre-ville… et pour grossir leurs rangs, elles font la part belleà l'emploidesjeunes.

vente_jeunesPour les grandes enseignes, la folie des grandeurs c'est (presque) fini. Obligés de s'adapter aux habitudes du client, la grande distribution entame sa mutation. Du gigantisme des hypermarchés, Carrefour, Auchan ou Casino, entre autres, elles ont décidé de voir plus petit mais plus efficace. C'est la findonc les rayons interminables et des rangées de caisses impressionnantes, la mode est au petit.

Vous l'aurez remarqué, depuis quelques années les «petites surfaces» fleurissent un peu partout dans l'Hexagone. Elles se nomment Carrefour Market, SimplyMarket ou U express et elles débarquent près de chez vous, pour mieux vous servir.

En effet plus adaptées à un marché local, ces «petites surfaces» ont pour but de fidéliser la clientèle d'un quartier, pour recréer cette confiance entre consommateur et distributeur, qui disparaissait peu à peu avec les grandes surfaces. L'image de l'épicier du coin, qui connait très bien sa clientèle, va donc supplanter celle froide et impersonnelle des surfaces gargantuesques. Cette lente mutation, pour réussir, nécessite une vaste politique de recrutement. Pour 2013 donc, près de 10 000 offres d'emploi dans la distribution sont à pourvoir pour grossir les rangs de ces supermarchés urbains.

Les grandes surfaces font donc les yeux doux aux candidats, surtout les jeunes diplômés, type BTS-DUT, très appréciés pour leur adaptabilité. Ce n'est pas nouveau, vu que les moins de 25 ans représentent déjà près de 80% des effectifs totaux. Les filières commerciales, comme le BTS Management des Unités Commerciales ou celui de la Négociation Relation Client sont les formations les plus recherchées. A la clé, des postes variés, allant de l'emploi de vendeur à celui de manager de rayon, en passant par le chef de secteur.

Pourtant l'exigence pour chaque poste a augmenté, ce qui pousse les recruteurs à lorgner les diplômés des écoles de commerce, par exemple.

En effet, traditionnellement attirés par les filières BTS-DUT, les recruteurs scrutent de plus en plusles grands diplômes. Les profils BAC+5, notamment d'écoles de management, ont la côte.

Enfin, les métiers de bouche sont toujours en pleine recherche, avec un manque de candidats récurrentspour les emplois de boulanger, boucher ou poissonnier.

Axel Cornic

Articles connexes

Vente/distribution : quels profils ont la côte ?

CPIMAGE:39756|vente_vs_grande_distribution

Les profils de les plus recherchés aujourd’hui sont les managers de rayon, en particulier les managers frais comme manager boucherie ou boulangerie, les managers drive sont également très recherchés mais en général se sont des managers frais qui ont évolués vers ces fonctions

Lire la suite

8ème vague de l’observatoire des commerces Ifop pour Médicis

Les commerçants et artisans sont de plus en plus nombreux à juger l’activité de leur entreprise satisfaisante. Portés par une embellie économique, ils plébiscitent l’apprentissage, voie offrant de réelles perspectives d’emploi pour les jeunes

Lire la suite


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2017 Google+