Rechercher


Dossiers thématique

L'entreprise idéale décrite par les jeunes diplômés

entreprise_jeune_diplomeAutant les jeunes aspirent à un boulot bien rémunéré, autant ils tiennent à l'exercer dans des conditions optimales. Le Saint Graal tant recherché par les jeunes diplômés est l'emploi. Selon une étude réalisée par le cabinet Deloitte portant sur « l'entreprise idéale de demain », la grande majorité des jeunes envisagent de travailler dans une entreprise de grande renommée, ayant des activités à l'international et proposant un salaire conséquent.

Quels genres d'entreprises convoitent-ils ?

Les grandes entreprises sont la cible privilégiée des jeunes. A 47%, elles obtiennent les faveurs des étudiants diplômés au détriment des entreprises moyennes. Ces dernières récoltent 37% des sondages, pour ne laisser qu'une infime part aux petites entreprises, soit 7%. Toutefois, pour plus du trois quart des étudiants interrogés, leurs aspirations convergent vers un idéal commun : un boulot qui les fera voyager. En effet, 81% d'entre eux espèrent se voir proposer une offre d'emploi où la sédentarisation ne sera pas le maître-mot. En outre, les secteurs comme ceux des nouvelles technologies, de l'industrie et des finances ont une cote plus importante à leur entendement.

Selon quelles conditions ?

En poussant sa curiosité plus loin, Deloitte a réalisé que 87% des jeunes envisagent l'entreprise idéale comme celle qui privilégie le travail en équipe, tout en laissant une liberté individuelle à ses obligés. Ils accordent une place de choix à leur épanouissement dans l'exercice de leurs fonctions. Ils estiment que pour mener à bien la tâche à eux assignée, ils doivent évoluer dans un environnement propice, une atmosphère de travail agréable. Ils vont plus loin encore en évoquant la notoriété de l'entreprise qui leur paraît également capitale. Pour 38% des participants, l'offre d'emploi doit tenir compte du rapport compétence-rémunération. En d'autres termes ils espèrent un traitement salarial à hauteur de leur compétence, traitement qui devra évoluer dans le temps à l'échelle de 25 à 30% du salaire de base, pendant que les taux standards de majoration salariale sont de l'ordre de 5 à 8%. Cependant, les prétentions salariales relatives à l'offre d'emploi varient selon le genre. 9% des participantes au sondage envisagent un salaire en dessous de celui du genre masculin. Mais, presque à l'unanimité, les interrogés s'accordent sur la nécessité d'une flexibilité des horaires de travail.

La gestion managériale et le recrutement.

60% des jeunes considèrent que leur personnalité est un facteur déterminant à leur recrutement. Dans leur relation avec la hiérarchie, 67% des diplômés privilégient la communication et l'approche participative plutôt qu'un emploi au management basé sur l'unilatéralisme. Pour 26% d'entre eux, l'enthousiasme et la communication doivent faire partie du profil du supérieur idéal. Seulement 5% priorisent la compétence.

____________________________

Voir toutes les offres d'emploi


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018 Google+