Rechercher


Dossiers thématique Hôtellerie Restauration

La propreté paie

Une étude européenne de P&G Professional révèle que les clients s'attendent à des « normes de propreté dignes d'un nettoyage de printemps » tout au long de l'année.

 

97 % des clients considèrent que la propreté est le facteur le plus important lorsqu'il s'agit de choisir un restaurant, café, bar ou hôtel - plus important que le coût, le service, la situation géographique ou les petits à-côtés.

L'étude a aussi révélé que si les opérateurs veulent que leur personnel ait plus de chances de recevoir des pourboires des clients, la propreté est le facteur décisif numéro un. 90 % des répondants pensent que la propreté est importante lorsque l'on décide de laisser un pourboire ou non, prouvant que la propreté paie vraiment.

Jayne Clark, directrice des ventes de P&G Professional pour le Royaume-Uni et l'Irlande, a déclaré : "Bien que nous ayons toujours su que la propreté était cruciale pour offrir une expérience mémorable aux clients, ces résultats permettent vraiment de souligner à quel point les clients aspirent à disposer d'un environnement propre et frais lorsqu'ils mangent ou séjournent hors de chez eux. Un investissement dans des produits de haute qualité comme Ariel, Lenor et Fairy permettra aux spécialistes de réaliser d'excellents résultats commerciaux."

L'étude a aussi révélé que lorsque les clients sont mécontents des normes de nettoyage dans un établissement hôtelier, les opérateurs doivent se préparer à voir chuter le taux de récurrence de leur clientèle. La grande majorité des répondants a déclaré qu'ils préféraient cesser de fréquenter un restaurant ou un hôtel avec de mauvaises normes de propreté plutôt que déposer une plainte, que ce soit en ligne ou hors ligne. Dans le cas présent, les actions sont clairement plus éloquentes que les mots. 

Les Français semblent être les clients les plus impulsifs - 23 % des répondants quitteraient simplement l'établissement s'il n'était pas suffisamment propre. Les Britanniques et les Allemands, quant à eux, choisiraient une approche plus directe et se plaindraient directement au personnel. En outre, on note qu'un cinquième des consommateurs se plaindraient aussi en ligne via des sites de critiques ou les réseaux sociaux. Néanmoins, à travers l'Europe, si les normes de propreté d'établissements tombaient sous les normes attendues par les clients, 44 % des consommateurs n'y retourneraient simplement jamais.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018 Google+