Rechercher


Dossiers thématique

Les maitres des papilles

emploi dans la cuisineCommis de cuisine, chef de partie, chef de cuisine, boulanger, pâtissier... vous aimez cuisiner ? Découvrez ces métiers.

Le commis de cuisine

C'est un peu l'homme à tout faire de la cuisine, il est encadré par le ou les cuisiniers. Il doit préparer sa mise en place pour le service, participer au nettoyage et à l'entretien de la cuisine, assurer la préparation des repas du personnel et réceptionner les marchandises.

Sa formation : CAP, BEP ou BAC

Ses compétences et qualités : rapidité, serviabilité, travail en équipe, respect des règles d'hygiène et propreté.

Sa rémunération : entre 990€ et
1 140€ par mois

Le cuisinier ou chef de partie

Le cuisinier(ère) prépare, assaisonne et compose des mets destinés à la clientèle. Il peut participer dans le choix des menus et à l'élaboration des recettes. Il est en charge des commandes. Lors des achats, il tient compte des goûts du client, des produits de saison et du budget disponible. Il peut travailler seul ou en équipe (brigade de cuisine). Dans la brigade, chacun porte le nom de sa spécialité :

- l'entremétier prépare les potages, les légumes, les plats aux œufs, les pommes de terre et les pâtes alimentaires,

- le garde-manger se voit confier l'apprêt de la viande crue, de la volaille et des poissons, il confectionne les plats froids,

- le rôtisseurest compétent pour tous les mets rôtis: (viande, gibier, volaille et poisson) il travaille au fourneau, mais aussi au gril, à la broche, à la friteuse,

- le saucier prépare bien sûr les sauces, mais aussi les viandes et les poissons en sauce; il est souvent le remplaçant du chef de cuisine,

- le pâtissier confectionne les desserts, les pâtisseries, les compotes, salades de fruits et les glaces. Il fabrique également les croissants et les pains fantaisies.

Les attributions varient en fonction du lieu de travail. Dans une petite cuisine, le cuisinier fait presque tout lui-même, alors que dans un grand établissement il se spécialise dans l'un ou l'autre des secteurs énumérés ci-dessus. Avec un chef de partie comme supérieur.

Les attributions varient en fonction du lieu de travail. Dans une petite cuisine, le cuisinier fait presque tout lui-même, alors que dans un grand établissement il se spécialise dans l'un ou l'autre des secteurs énumérés ci-dessus. Avec un chef de partie comme supérieur.

Sa formation : CAP, BEP ou école spécialisée

Ses qualités et compétences : Aptitude à travailler en équipe, aptitude pour le calcul, créativité et imagination, passionné, curieux, goût et odorat développés, rapidité d'exécution, résistance nerveuse et physique, sens de l'organisation, respect des règles d'hygiène et propreté.

Sa rémunération : 1 400€ par mois en moyenne

Le chef de cuisine

C'est la récompense suprême qu'un cuisinier peut se voir confier. Généralement le titre de chef de cuisine se gagne après de longues années de bons et loyaux services.

Véritable maître à bord, il dirige sa brigade en distribuant les rôles de chacun et supervise toutes les préparations. Ce poste demande une véritable culture gastronomique. Les papilles toujours en éveil il doit savoir proposer de nouveaux mets, combiner de nouvelles saveurs et coller - ou créer - aux tendances culinaires. C'est lui qui est en charge de l'élaboration des nouveaux menus, des commandes et de la gestion du personnel de cuisine.

Le chef de cuisine se retrouve aussi en restauration collective. Le travail de fond reste le même mais les conditions d'exercice sont différentes. L'équipe est souvent beaucoup plus réduite, il peut avoir en charge 1 500 repas pour un même service et doit avoir des compétences dans la gestion des stocks et des commandes. En contrepartie, les horaires de travail en restauration collective sont beaucoup plus souples et précises.

Sa formation : D'abord un CAP ou BEP de cuisinier, puis ascension patiente : commis de cuisine, chef de partie et enfin chef de cuisine.

Ses compétences et qualités : amour de la gastronomie, minutie, passionné, curieux, sens du travail en équipe, résistance au stress et au travail dans des conditions difficiles (chaleur, debout…), respect des règles d'hygiène et propreté.

Sa rémunération : de 1 900€ à
3 000€ par mois

Le boulanger

Artisan et commerçant à la fois, le boulanger fabrique et vend diverses variétés de pains et de viennoiseries. Son travail est de préparer les pâtes avec différentes farines avant de les faire cuire et de les vendre en magasin.

Les horaires de travail sont plus contraignants : le boulanger travaille de nuit pour que tout soit prêt pour le matin, les jours fériés et les week-ends !

Sa formation : D'abord un CAP ou BEP boulanger, et éventuellement un Bac Pro pour ceux qui souhaitent aller plus loin vers du management / gestion.

Ses compétences et qualités : une bonne résistance physique, un sens du contact, un sens du commerce, le goût du produit bien fait, une bonne habilité manuelle, respect des règles d'hygiène et propreté.

Sa rémunération : de 1 200€ par mois + majoration pour les heures de nuits, les week-ends et les jours fériés.

Le pâtissier

Le pâtissier est le spécialiste des desserts : gateaux, pâtisserie, choux, éclair, ... Il confectionne tout de A à Z. Il prépare lui même ses pates (feuilletée, brisée, génoise, pâte à choux ...) et ses garnitures (crème pâtissière, coulis, ...).

Les horaires de travail restent contraingants : comme pour le métier de boulanger, il travaille tôt, les week-ends et jours et fériés. Les fêtes de fin d'année ou pâques sont des périodes de forte activité.

Sa formation : D'abord un CAP ou BEP pâtissier, glacier, chocolatier, confiseur puis mentions complémentaires ou BEP/CAP complétant le premier.

Ses compétences et qualités : sens du goût, une bonne résistance physique, un sens du contact, un sens du commerce, une bonne habilité manuelle, créatif, minutieux, respect des règles d'hygiène et propreté.

Sa rémunération : de 1 200€ à 1 400€ par mois pour un débutant.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018 Google+