Rechercher


Dossiers thématique Emploi et Handicap

Les conseils de l'expert

Ingrid David, chargée d'insertion à l'ADAPT Val d'Oise prodigue quelques conseils aux Travailleurs Handicapés.

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux personnes handicapées en recherche d'emploi ?

Le grand conseil que je pourrais donner aux demandeurs d'emplois handicapés, est de ne pas faire du handicap le sujet central de la rencontre ou de l'entretien d'embauche. Plus facile à dire qu'à pratiquer, il s'agit surtout de ne pas mettre que cela en avant sans par contre que le handicap soit tabou. En effet, il ne faut pas à l'inverse le nier car il faut se projeter à long terme. Ne pas aborder le sujet du tout, peut avoir des conséquences sur la confiance établie entre l'employé et l'employeur mais surtout avoir des conséquences sur la santé du travailleur, notamment s'il faut qu'il bénéficie d'aménagements particuliers (horaires, matériel…).

Quels sont les 3 conseils que vous donneriez aux recruteurs lorsqu'ils reçoivent un candidat handicapé ?

Comme je le précisais précédemment, le conseil principal que je donnerais aux recruteurs est de ne pas avoir de préjugés sur le mot « handicap » et de fait de recevoir au départ un travailleur handicapé comme tout autre travailleur lambda. Etudier et constater qu'il a les compétences professionnelles requises pour le poste est le plus important. Après, tant que les évictions médicales ne sont pas en inadéquation avec le poste à occuper, le recrutement doit être le même.

Il s'agit par ailleurs d'inciter les employeurs à se renseigner davantage sur les aides à l'embauche des travailleurs handicapés, aux aménagements possibles… Sur ce point, je pense que chacun à un rôle à jouer en terme de communication. En effet, je reste convaincue que pour beaucoup de petites entreprises notamment, c'est le manque de connaissances et de fait l'appréhension qui les freinent dans le recrutement des TH.

Enfin, quels conseils donneriez-vous aux collègues de travail qui sont appelés à vivre au quotidien avec un nouveau collaborateur handicapé ? Doit-on changer ses habitudes parce que le dernier embauché est handicapé ?

C'est plus une question d'adaptation que de changement d'habitudes je pense. Ce qui va être en revanche pour moi déterminant, c'est l'intégration de ce nouveau collaborateur. En effet, il faut que les choses soient transparentes dès le départ. C'est donc aux encadrants d'expliquer en amont à leurs salariés si le recrutement de la personne handicapée va modifier certains horaires, une certaine organisation du travail...

Dans le cas contraire, les conséquences peuvent être dévastatrices pour le travailleur handicapé, voire pour l'ensemble de l'équipe si les choses se passent mal. Pour finir, changer ses habitudes peut être dans certains cas mal vécu pour le travailleur handicapé qui de fait se sentira différent aux yeux de ses collègues.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018 Google+