Rechercher


Dossiers thématique

L’intégration en entreprise des travailleurs handicapés

Être commercial sédentaire ou avoir un emploi vendeuse quand on est handicapé, mission impossible ? Au contraire, les entreprises recrutent sous peine d'amende. Sourcea vous donne les clefs d'une intégration réussie.



L'intégration dans l'emploi de personnes handicapées dépend en premier lieu de leur volonté propre.
Un travailleur handicapé commercial sédentaire dynamique, qui estime n'avoir rien à envier à ses collègues aura toutes les chances d'être bien intégré. C'est plus problématique pour ceux qui mettent en permanence en avant leur handicap. Attention : il ne s'agit pas de quelque chose de facile et l'entreprise et les collègues doivent faciliter l'intégration.

Les RH impliqués dans l'intégration à l'emploi


Les premiers acteurs de l'entreprise à être impliqués sont les RH. Ce sont elles qui mettent en œuvre les recrutements imposés par la loi. Il est important qu'elles s'appuient sur la médecine du travail dans le processus de recrutement et surtout d'intégration même si ce n'est pas toujours le cas. Le travailleur handicapé doit, par ailleurs, avoir en tête que le médecin du travail est là pour l'aider.

Lors d'un recrutement pour un emploi service, le premier facteur d'intégration est d'aménager le lieu de travail en fonction du handicap. Ensuite, il faut impliquer le management, parfois réticent, dans le processus d'intégration. Bien souvent, le facilitateur d'intégration est un collègue qui décide de lui-même d'apporter son appui à la personne handicapée.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2017 Google+