Rechercher


Dossiers thématique Emploi et diversité

Les femmes ont-elles les mêmes priorités professionnelles que les hommes ?

A l'occasion de la journée de la femme, un sondage effectué en France auprès de 1 000 femmes révèle leurs priorités en matière d'emploi et leur perception de la parité.


L'enquête révèle que 57% des femmes en France considèrent que la condition de la femme stagne dans le monde de l'entreprise, et 10% avancent même que la situation régresse. L'engagement est pourtant fort, car 85% d'entre elles indiquent que la défense de la parité est importante.

Parmi les critères qui guident leur choix en termes d'emploi, le profil du poste et la rémunération arrivent majoritairement en tête (respectivement 75% et 71%). Les conditions de travail sont également un critère retenu par 1 femme sur 2 (51%) suivies des perspectives d'évolution (41%).

Le temps de transport et la flexibilité du travail apparaissent comme de nouvelles tendances significatives : 18% des femmes considèrent cet aspect lors de leur recherche d'emploi, et près de 90% d'entre elles indiquent que le temps de transport reliant leur domicile au lieu de travail est le premier ou second avantage principal d'une entreprise.

Les avantages traditionnels ont la cote, mais de nouvelles tendances sont identifiées :

Les principaux avantages retenus par les femmes interrogées sont propres aux grandes structures, à savoir la présence d'un restaurant d'entreprise (26%) et d'un comité d'entreprise (37%). Ces armes de séduction des entreprises prennent le pas devant la possibilité de disposer d'un centre sportif (3%) ou d'une conciergerie. Importants, mais non prioritaires, les facilités de garde et les centres de formation.

« Notre culture d'entreprise nous met à l'écoute des aspirations de nos collaborateurs, hommes et femmes. L'année 2010 nous a placés dans une configuration exemplaire en France, où l'égalité parfaite au sein de notre comité de direction témoigne d'une réelle ouverture à tous les niveaux de notre organisation. Cette situation n'est pas le fruit d'une politique de discrimination positive, mais d'une quête de talents » commente Olivier Vallet, Directeur Général Steria France.

Méthodologie :
Cette étude a été commanditée par Steria France, société française de services et de conseil informatique, secteur où la parité et l'attractivité des métiers restent des enjeux majeurs.
Elle a été réalisée en ligne auprès d'un panel de 1.000 femmes actives de statut cadre.
 


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2017 Google+