Infos Carrière

Rebondir après un premier échec professionnel

Se relever après une première déceptionTrouver un poste qui correspond à ses attentes est toujours une immense joie pour un demandeur de travail. Pour le novice, entrer dans le monde professionnel est une expérience inédite, car il devra se surpasser et surmonter des challenges. Être titulaire d'un poste nécessite cependant bien plus d'implication et de responsabilité par rapport au stage. 

Et pourtant, après la satisfaction d'avoir enfin obtenu un bon travail, il se peut qu'elle se transforme en une épreuve qui se solde par un échec. La fonction peut être harassante aussi bien physiquement que psychologiquement, pour la raison que rien ne se passe comme prévu. Rebondir après une déception est possible en suivant les conseils ci-après.

Ne pas se laisser accabler par l'échec

La première réaction après l'insuccès professionnel peut être la tristesse ou la colère. Il se peut qu'un essai non concluant conduise à une baisse de l'estime de soi, car on se sent inutile ou incapable. Cet échec peut aussi semer le doute dans l'esprit du candidat sur ses compétences. D'autre part, un employé qui n'a pas pu s'intégrer dans sa première entreprise pourrait se dire qu'il ne pourra jamais se socialiser. 

Ces situations arrivent pourtant à des milliers de personnes et après tout, la déception fait partie de l'expérience professionnelle, même si elle n'est pas agréable à vivre. Elle peut même aider à mieux rebondir dans le futur. Le mot d'ordre est donc de toujours positiver, car les opportunités de carrière ne manquent jamais.

Définir la cause de l'échec

Il est possible de faire un petit travail personnel. Le mot d'ordre est l'honnêteté envers soi-même afin de se remettre en question et évaluer ses forces et ses faiblesses. On peut aussi se baser sur les avis de l'ancien DRH ou des anciens responsables pour déterminer les raisons de l'échec

Il serait également éclairé de voir si ses causes ne sont pas dues à un poste qui ne correspondait pas réellement aux compétences académiques du candidat. Celui-ci aurait pu en effet accepter la première offre qui lui était proposée par peur du chômage, même s'il savait sincèrement qu'elle ne répondait pas vraiment à ses besoins.

Réorienter la carrière

Un candidat déçu peut aussi définir un nouveau plan de carrière. Il peut assigner sur le papier quelles sont ses perspectives d'avenir pour ne pas évoluer à vue dans la sphère professionnelle. Il est bon d'avoir de l'ambition et de mettre tous les moyens en œuvre pour les atteindre. 

On peut par exemple décider de travailler quelques années, et de reprendre les études pour occuper un poste plus important plus tard. Il est lui est également astucieux de partir à la recherche d'un autre travail immédiatement. De nombreuses entreprises envoient toujours une offre d'emploi pour les candidats qualifiés.

____________________________________

Voir tous nos Conseils de carrière


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2018 Google+