Infos Carrière

Le regard des Français sur l’entreprise idéale

entreprise_ideale

Leader du portage salarial en France, le groupe Didaxis a réalisé une enquête auprès d'un échantillon représentatif de Français afin d'interroger leur regard sur l'entreprise en France : quel regard les Français portent-ils sur l'entreprise idéale?

Alors que les PME constituent la première entité économique française en représentant près de 98% du total des entreprises en France, en fait-elle partie ? Quels sont les principaux enseignements de cette enquête ?

Le regard des Français est incontestablement exigeant à l'égard de l'entreprise. Par ailleurs, les Français ne semblent décidément pas à un paradoxe près, en attendant beaucoup d'elle.

Si elle existe, l'entreprise idéale est donc plutôt une PME, à l'écoute de ses salariés et internationalisée. En effet, les Français ont une opinion de plus en plus positive sur les PME. C'est l'enseignement majeur de cette étude.

Ils sont 78 % à préférer travailler dans une petite ou moyenne entreprise plutôt que dans une grande.

Les Français préfèrent travailler dans des entreprises de l'hexagone à 69%.

Pour la majorité des interrogés, la petite taille de l'entreprise semble procurer une proximité sociale qu'ils prennent en compte dans leur choix d'orientation professionnelle.Ils sont ainsi 52% à juger déterminante la taille de l'entreprise qu'ils intègrent s'ils avaient ce choix à faire.

Cette étude révèle qu'alors que la menace du chômage n'a jamais été si grande,les Français conservent leur désir de travailler idéalement dans une entreprise privée. En effet, 82 % d'entre eux aspirent aujourd'hui à rejoindre une entreprise privée alors que le choix des interrogés auraient naturellement pu se porter sur le choix du public,aux premiers abords plus rassurant du point de vue de la garantie de l'emploi.

S'ils avaient le choix, les interrogés recherchent pour une majorité d'entre eux une structure de proximité (75%). Les interrogés révèlent ainsi que la PME est la plus proche de leurs attentes à l'égard de l'entreprise. Il apparaît au cours de cette enquête que les interrogés rejettent la grande entreprise par crainte d'une bureaucratie excessive au détriment des relations humaines (seulement 20% des interrogés font ainsi le choix de la grande entreprise). La faiblesse relative des effectifs de la PME lui permet l'instauration d'une relation sociale de proximité et d'une motivation plus grande que dans une grande entreprise.

Quels sont selon vous les inconvénients à travailler dans une PME ?

Pour une majorité d'interrogés, de nombreuses craintes s'expriment quant à leur formation en PME (pour 30% d'entre eux). Les raisons de leur préférence sont diverses. Néanmoins, on note qu'alors que les atouts de la petite entreprise étaient essentiellement sociaux, ses handicaps sont fortement financiers (pour 31% des interrogés). En effet, pour les interrogés, les salariés de PME se trouvent dans une position défavorable par rapport aux grandes structures.

Ces résultats sont l'illustration du réalisme des interrogés. En effet, quelle qu'ait été leur réponse précédente sur leur préférence pour la petite entreprise, ils n'en restent pas moins exigeants avec elle en estimant qu'il est moins valorisant de travailler dans une PME que dans une grande entreprise (pour 28% d'entre eux).

C'est une conclusion étonnante, au final, la PME suscite un discours optimiste en même temps que les interrogés n'hésitent pas à pointer ses handicaps. La mise en perspective des réponses des interrogés est intéressante en ce qu'elles démontrent qu'ils souhaitent travailler à l'international dans une entreprise à taille humaine.

Quels sont pour vous les avantages à travailler dans une PME ?

Les réponses des interrogés révèlent que « la taille humaine » de certaines entreprises est un critère de promotion du bien vivre en entreprise. Les Français d'aujourd'hui rêvent donc d'une entreprise proche de leurs préoccupations quotidiennes en leur laissant une liberté d'initiative (34% des interrogés). En en faisant un atout incontestable de la PME, les Français interrogés révèlent un potentiel manifeste d'innovation pour les entreprises.

Les personnes interrogées sont dans une dynamique de promotion globale de l'entreprise d'une taille suffisamment modeste pour que chacun, salarié ou dirigeant,vive dans une même sphère où personne n'est inaccessible (20,3% des interrogés).

Pour les interrogés, les petites structures semblent plus motivantes que les grandes en raison des responsabilités qu'elles leur permettent d'acquérir comme des perspectives professionnelles qu'elles leurs offrent (25% des interrogés). Leurs réponses montrent que les Français sont très attachés à une certaine souplesse organisationnelle, à la qualité de la communication interne et surtout à la possibilité de donner son opinion (16% des interrogés).

Alors que l'analyse de leurs réponses démontre une véritable hexagonalité entrepreneuriale. 69% des interrogés affirment ainsi spontanément préférer travailler dans une entreprise française.En effet, alors que les interrogés expriment leur regret de ne pas suffisamment pouvoir collaborer avec l'étranger dans une PME, leurs réponses démontrent qu'ils restent attachés à « un management à la française ».

Cela s'explique par l'ancrage territorial très fort des PME françaises. Notre voisin allemand reste particulièrement attractif aux yeux des Français interrogés(20% de citations spontanées).

A propos de l'enquête

Enquête réalisée par téléphone du 8 avril au 24 mai 2013. Échantillon de 3628 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région des personnes interrogées.


Copyright © StepStone GmbH 1996 - 2017 Google+